Six acrobates tentent d’entretenir en permanence un juste déséquilibre.
Ensemble, ils agencent leurs corps, enchevêtrent leurs bras et leurs jambes, recherchent des formes curieuses, repoussent sans cesse le moment d’instabilité, essaient, échouent, recommencent, tentent un peu plus loin, plus complexe, plus étrange peut-être… Ils profitent des obstacles et mettent en œuvre leurs capacités pour les éviter, les détourner, les absorber, bref les transformer et les utiliser.

Des boucles se répètent, cycliques, mais toujours un peu différentes. Toute tentative de conserver un état stable est illusoire. Il n’y a de permanent que la constante transformation. Pour les acrobates de Rare birds, il ne s’agit pas de figer un équilibre ou une figure, mais au contraire, de toujours chercher à faire évoluer un mouvement, d’être acteurs de cette évolution. Ils développent des motifs qui se transforment sans cesse et provoquent des réactions en chaîne, où la virtuosité s’exprime ailleurs que dans le spectaculaire.

Après avoir exploré, avec Face Nord, la lutte et la résistance, Un Loup pour l’Homme part du nouveau postulat que l’acrobate est un homme qui s’adapte. Ce qui importe n’est plus de gagner ou de perdre, mais de perdurer. En un sens, de continuer à jouer…

You may also like

Back to Top